Suisse - Libertà

Nom du projet: Libertà
Statut: terminé
Début: juin 2008
Initié par: Graziella Zanoletti
Budget 2009-2011: CHF 1'150'000
Donateurs: Elite Rent-a-Car, Graziella Zanoletti, Etienne Lachat, Eurocall, Mrs Vardinnoyannis, Locatelli, Manpower, Lloyds Bank, Faisal Private Bank, Himex, Orascom, DCAF, UNODC.
Contact et information: voir page contact
Donations: voir page donations

La vision de Libertà est celle d'un monde dans lequel la traite des êtres humains n'existe plus.

 

La traite des êtres humains est la troisième activité criminelle dans le monde, après le trafic d'armes et de drogues. Environ 2,5 millions de personnes en sont victimes chaque année. Les victimes sont recrutées ou transférés par l'intermédiaire de certaines formes de coercition, de tromperie et d'exploitation, principalement pour le travail forcé ou l'exploitation sexuelle. Chaque pays est affecté en tant que source, de transit ou de destination ou une combinaison des deux. La Suisse ne fait pas exception.


Le projet Libertà a commencé comme projet conjoint avec la campagne «End Human Trafficking Now!" et Friends of Humanity en juin 2008. Après une phase pilote de 6 mois, Libertà pu atteindre ses objectifs: détecter et identifier les victimes potentielles ; fournir une aide spécialisée et le soutien aux victimes (logement: assistance médicale, sociale et psychologique, des conseils juridiques ...) ; sensibiliser le grand public sur cette question ; améliorer le réseau existant pour l'assistance des victimes. Cette confirmation de l'existence de trafic d'êtres humains à Genève et l'identification des lacunes et des besoins en matière de protection des victimes, a encouragé FOH pour faire avancer ce projet.

Dans cette optique, une association indépendante a été créée en Juin 2009 pour mettre en œuvre le projet. En la personne de Graziella Zanoletti, FOH a pris la responsabilité de la vice-présidence de l'Association. Les objectifs spécifiques de Libertà pour 2009 étaient de :

1. Sensibiliser sur la question de la traite des êtres humains et diffuser le numéro vert pour les victimes potentielles et pour le public en général
2. Fournir une aide spécifique aux victimes de la traite des êtres humains
3. Améliorer la capacité de l'identification et l'assistance des victimes des acteurs impliqués dans le processus de protection
4. Soutien des projets de prévention contre la traite des êtres humains dans le pays d'origine

Grâce à des campagnes d’information, la couverture médiatique, des bénévoles et la distribution de matériel, Libertà a réussi à sensibiliser le public. En Septembre 2009, l'association a lancé sa deuxième campagne massive dans les transports publics. La conséquence de la campagne a été une augmentation du nombre d'appels (42 au total pour 7 en septembre et 7 en octobre).

Néanmoins, si le projet est fondamental et a apporté des réponses concrètes à une dure réalité, il a du être stoppé en raison d’un manque de moyen. Le soutien aux victimes du trafic humain est désormais assuré par le Centre Social Protestant.



Pour plus d’informations sur ce projet:

 

 

News

24.04.2016

Le soir du 24 avril, lors d’une cérémonie grandiose dans la plus grande salle de concert d’Erevan, les images défilent sur l’écran géant et racontent au public son histoire, celle de la femme aux 10 000 enfants sauvés.

> en savoir plus