HIP investing: générer des profits ET un impact social positif

Paul Herman est convaincu que «les finances mondiales sont sous-investies». Ce qui veut dire qu'elles sont sous-investies «jusqu'à ce que tous les investissements rapportent un impact humain positif ainsi qu'un profit financier».

Paul a, par le passé, travaillé en tant que consultant chez McKinsey, entrepreneur financier, innovateur pour l'entrepreneuriat social chez Ashoka et plus récemment en tant que stratégiste financier avec Omidyar Network (l'organisation du fondateur d'eBay, Pierre Omidyar). Cette trajectoire l'a amené à développer le concept d'«investissement HIP» (acronyme anglais de Impact Humain + Profit). Depuis San Francisco, il a commencé à évaluer des entreprises, des fonds, et d'autres véhicules d'investissement pour leur quotient HIP, et à suggérer des façons de l'améliorer. Récemment il a co-développé un processus d'évaluation HIP, pour noter les entreprises «en regardant au-delà des bonnes intentions et en se concentrant sur les résultats concrets». La première édition de la Feuille de marque qui évalue 21 grandes entreprises américaines a été publiée dans le magazine Fast Company en avril. Interview.

Paul: qu'est ce que le concept d'HIP?

 

Il y a plus de 140 billions de dollars disponibles pour l'investissement mondial. Si nous exigions que tout le capital déployé rende à la fois un Impact Humain et du Profit, d'énormes bénéfices en matière sociale pourraient en résulter. HIP est né d'une nouvelle stratégie d'évaluation qui permet à des entreprises, des entrepreneurs, et des investisseurs de mesurer et de maximiser à la fois leur Impact Humain ET leur Profits (HIP).

La recherche et l'analyse d'HIP retrace l'impact quantifiable des entreprises publiques sur la société et transforme la vision traditionnelle de Wall Street et des investisseurs selon laquelle «faire du bien» et «faire du profit» sont incompatibles. La recherche montre plutôt que dans de nombreux cas, ces deux éléments sont symbiotiques. Quand les entreprises innovent de façon à répondre à quatre besoins humains - la santé, la richesse, la terre, et l'égalité - elles créent en fait de nouveaux marchés, de nouveaux produits et des innovations avec des recettes et des marges plus élevées et donc, elles améliorent leurs profits. En même temps HIP montre aussi aux individus comment ils peuvent faire des choix qui créent des profits positifs pour les clients, les employés et la société. Nous cherchons à transformer la façon dont les investisseurs et les actionnaires prennent des décisions, la façon dont les entreprises fonctionnent, la façon dont les consommateurs font leur choix d'achats et l'apparence de notre monde.

 

Comment les investisseurs peuvent-ils augmenter leur quotient HIP?

 

Aujourd'hui, «l'investissement socialement responsable» est le groupe d'actifs gérés qui croît le plus aux Etats-Unis, avec une croissance de plus de 258% sur les dix dernières années. De plus en plus d'investisseurs sont à la recherche d'une façon d'aligner leurs valeurs avec leurs investissements tout en faisant du profit. Cependant, alors que le nombre de fonds socialement responsables (SRI) croît, et que leurs rendements se mesurent à ceux des secteurs traditionnels, leur mesure par rapport à l'impact humain et au profit ne se développe pas assez rapidement. La majorité des fonds SRI utilise toujours des sélections «négatives» - ou enlève tout simplement les industries et les entreprises problématiques (comme le tabac) de leurs listes. Même les fonds «à sélection positive» ne peuvent pas systématiquement définir l'impact que leurs investisseurs ont sur le monde - le fait d'investir dans une entreprise qui offre des services médicaux à ses employés ne résulte pas forcément en un profit sociétal à long terme clair - excepté celui «d'être un meilleur choix d'investissement». Les investisseurs doivent élever leur quotient HIP en exigeant des mesures claires aussi bien pour l'impact humain que pour les profits. Ils peuvent et devraient être capables de tracer ces impacts - sur le monde et dans leurs portefeuilles. Si une entreprise n'a pas déclaré ses objectifs et n'a pas établi de mesures pour chacun d'entre eux, exigez-le! En tant qu'actionnaire, vous êtes un propriétaire.

 

Donnez-moi trois vrais exemples d'investisseurs / investissements HIP, et si possible pas tous américains.

 

Voici quatre exemples: trois multinationales et une petite entreprise.

 

General Electric, l'une des plus grandes entreprises au monde, a lancé une nouvelle stratégie économique en 2003 appellée «Ecomagination», centrée sur la réponse aux demandes des clients pour plus de produits éco-énergétiques et à faibles taux d'émissions, afin d'assurer une croissance fiable pour GE - croissance qui va tenir ses promesses pour les investisseurs sur le long terme. En plus de lier le profit à l'impact au sein de sa structure économique principale et de sa stratégie, GE a, ces dernières années, réalisé les progrès suivants:

- L'entreprise a augmenté les revenus d'Ecomagination (GE a généré 12 milliards de dollars en revenus venant des produits et services liés à Ecomagination en 2006, a visé 20 milliards de dollars dans les ventes pour 2007, et le PDG Jeff Immelt a récemment relancé cette estimation à 50 milliards de dollars).

- a doublé son investissement dans la recherche et le développement propre (GE a investi 900 millions de dollars dans la recherche et le développement des technologies plus propres en 2006, se rapprochant ainsi de sa cible Ecomagination R&D annuelle de 1.5 milliards de dollars d'ici à 2010).

- a réduit ses émissions de gas à effet de serre (GHG) et a amélioré l'efficacité énergétique de ses opérations (depuis 2004, GHG et intensité énergétique ont été réduits de respectivement 21 et 22 pourcent en comparaison avec 2004).

 

Novo Nordisk, basée au Danemark, se définit comme «faisant partie du mouvement global pour une majeure prise de conscience par rapport à la maladie du diabète». Aujourd'hui, environ un dixième de la population mondiale souffre de diabète. L'entreprise aspire à vaincre le diabète en trouvant de meilleures méthodes pour la prévention, ainsi que pour sa détection et son traitement. Novo Nordisk s'est engagée formellement en faveur du développement durable et d'une croissance équilibrée, valeurs qui font partie intégrale des structures de gouvernance de l'entreprise, de ses outils d'administration et des appréciations des performances individuelles. Le triple but (financier, social et environnemental) de l'entreprise est un principe économique large qui assure que la prise de décision équilibre la croissance financière avec la responsabilité de l'entreprise, les gains à court-terme avec le profit à long-terme, et le rendement des actionnaires avec les intérêts d'autres parties prenantes. Les résultats de cette structure économique HIP unique ont été extraordinaires, en ce qu'ils ont donné des résultats financiers et sociaux solides et croissants, avec des mesures claires élaborées pour les 10 années à venir et ba­sées sur une prévision du diabète sur 20 ans, qui permettent à l'entreprise et à ses investisseurs de tracer leur Impact Humain et leur Profit.

 

Infosys, Inc est un fournisseur multinational de technologie et de soustraitance basé en Inde avec des bureaux dans le monde entier. Dans le pays d'origine, la demande de talent est forte - et cependant Infosys ne remplace que 13% de ses employés chaque année, l'un des taux les plus bas dans son secteur d'activité. En cherchant des talents de meilleure qualité, des nouveaux employés mieux préparés et en améliorant le système d'éducation, Infosys a choisi d'investir fortement dans l'aide aux universités, lycées et écoles primaires indiens, pour l'apprentissage des compétences nécessaires au 21e siècle, comme le travail d'équipe, les techniques de présentation, et la résolution de problèmes de réseau. Le rapport annuel d'Infosys (près de 200 pages) met en place un nouveau type de bilan - le capital humain. Infosys calcule les ratios et les rendements financiers sur la base de son plus grand actif: le pouvoir d'innovation, de créativité et de productivité de son personnel international.

 

Used Cardboard Boxes, Inc. (UCB): Cette petite entreprise innovante américaine, lancée en 2006, reçoit gratuitement des entreprises et des producteurs des boites en carton usées ou qui ont des défauts d'impression mineurs, et les revend ensuite comme solution alternative peu couteuse et écologique aux boîtes neuves. Aussi bien pour les entreprises que pour les consommateurs, l'entreprise met à disposition une façon idéale d'économiser de l'argent, de réduire son impact écologique et d'acquérir des boîtes de qualité pour déménager, emballer, envoyer ou stocker. En seulement une année, l'entreprise UCB a développé un réseau de filiales dans 40 états aux Etats-Unis avec une livraison dans les deux jours ouvrables garantie et est en route pour servir toutes les adresses résidentielles du pays d'ici au milieu de l'été 2007. Cette petite entreprise HIP a non seulement su identifier un marché écologique à fort potentiel d'expansion, mais elle économise aussi des matériaux et des gas à effet de serre, et permet aux clients d'épargner de l'argent.

Et qu'en est-il d'une étiquette HIP mondiale pour les entreprises, les fonds, etc?

 

C'est précisément pour cette raison que j'ai lancé HIP Investors, Inc. Notre vision est d'avoir d'ici dix ans, un processus établi et populaire de notation et graduation qui incluera les produits, les procédés et les profits, pour les organisations globales ainsi que leurs services et produits, en commençant par les entreprises et en incluant ensuite les organisations à but non lucratif et les gouvernements. De la même manière que JD Power and Associates sont les premiers à avoir établi le système de notation des services à la clientèle, un système de notation HIP permet aux investisseurs et aux consommateurs de juger le quotient HIP de leurs investissements et achats. En établissant une mesure HIP standard (et des versions adaptées par les secteurs d'activité), les entreprises innoveront et rivaliseront pour obtenir de meilleures notes. Les investisseurs et les consommateurs auront accès aux informations ciblées dont ils ont besoin pour prendre leurs décisions d'achats, et l'impact humain de ces organisations sera quantifié et tracé.

 

Interview par Bruno Giussani

Août 2007

 

Cet article vous a plu? Pour plus d'histoires veuillez cliquer ici.

News

04.01.2019

> en savoir plus